2079 : les 1MEECB s’imaginent l’avenir

Au mois de novembre 2019, les élèves de la classe de 1MEECB ont créé des fictions radiophoniques en s’imaginant l’avenir en 2079 pour le festival Africolor.

mic-1132528_1920

La classe média de 1MEECB, M. L’Hôpital et Mme Méneret ont eu l’opportunité de travailler durant tout le mois de novembre avec des reporters radio autour du festival Africolor. En compagnie de Soro Solo, célèbre journaliste de France Inter (L’Afrique enchantée, L’Afrique en Solo), Sarah Lefèvre, reporter sur RFI et Simon Decreuze, réalisateur et artiste du son, les élèves ont imaginé l’avenir en 2079.

Pendant douze heures, divisés en trois groupes distincts, les élèves ont travaillé sur l’écriture de fictions radiophoniques à partir de la question suivante : Comment vous imaginez-vous 2079 ? La thématique a entrainé des discussions et débats. En effet l’avenir est-il rêvé ou au contraire est-il davantage dystopique ? Chaque groupe s’est ensuite lancé dans l’écriture du scénario puis a rédigé le papier radio qui sert de conducteur lors de la prise de son. Enfin, Sarah a pris le temps d’enregistrer tous les groupes en ayant des conseils avisés pour chacun sur la prise de parole.

« 2079 : l’Afrique déchaînée » à l’Espace 93

Le 7 décembre 2019, les 1MEECB ont assisté à la vraie fausse émission « 2079 : l’Afrique déchaînée » dans le cadre du festival Africolor à l’Espace 93 de Clichy-sous-Bois. Les journalistes et intervenants Soro Solo, Vladimir Cagnolari, Binda Ngazolo et Hortense Volle organisaient une émission de radio en 2079, dans un monde où les rapports Nord-Sud se sont inversés. Cette radio panafricaine décidait de délocaliser en France pour une série d’émissions spéciales consacrées aux actualités en Afrique. La France est alors devenue un pays du NTM (Nouveau Tiers Monde) dans lequel les difficultés sociales et économiques poussent les jeunes à émigrer vers l’Afrique. Entre interviews et reportages, un groupe de la classe de 1MEECB a eu la chance d’entendre sa fiction « La révolution des robots » qui dépeint un avenir catastrophique de l’humanité.

La révolution des robots par Mohammed, Ibrahim, Jeffrey, Yassine et Ali de 1MEECB :

August-Ho par Musap, Gabriel, Owen, Aïssam, Moumina, Nouha, Aubin et Emir de 1MEECB :

 

La soirée s’est clôturée par un concert de l’Orchestre du grand Bamako qui a revisité des grands classiques de la musique malienne dans une ambiance festive.

 

 

Les 2nde5 sur Radio Nobel

Dans le cadre de l’Accompagnement Personnalisé (AP), Marie Pellan (Lettres), Mélanie Stouff et Morgane Méneret (professeures-documentalistes) ont mené un projet de webradio avec la classe de 2nde5 sur le thème de l’indignation.

radio

lincerta/pixabay.com

L’envie de créer une webradio pérenne fait suite à des séances ponctuelles d’enregistrements radiophoniques organisées l’année dernière. L’AP devient alors le meilleur dispositif pour expérimenter ce type de projet pédagogique et l’année de 2nde le moment idéal pour instaurer une bonne dynamique de travail dès l’entrée au lycée.

Un projet de webradio est un atout indéniable pour les différentes compétences associées à la maîtrise de la langue française : organiser ses idées, avoir un esprit de synthèse, avoir de bonnes capacités rédactionnelles, savoir s’exprimer à l’oral, etc. À ceci s’ajoutent les capacités à travailler en groupe et de manière autonome.

L’organisation du projet

Depuis septembre 2017, les professeures-documentalistes accueillent Marie Pellan et les 2nde5 au CDI à raison d’une heure hebdomadaire. Les premières séances sont nécessaires à la découverte du médium radiophonique, particulièrement boudé par nos adolescents. Bien évidemment, les élèves connaissent les stations privées musicales comme NRJ, Fun Radio, Skyrock, ou Virgin  mais très peu écoutent les stations publiques de Radio France considérées comme des « radios de vieux ». L’écoute du portrait d’Asmine, dans l’émission À ton âge présentée par Caroline Gillet, fait vite disparaître les préjugés sur France Inter. Les élèves s’identifient facilement au personnage, à son histoire et à son langage. Ils se rendent compte que la radio est un bon moyen de faire appel à l’imagination par la narration, la musique, les bruitages…

À l’aide d’un brainstorming, nous définissons les genres radiophoniques et les différents types d’émission. À partir de là, les élèves se mettent pas groupe de cinq et choisissent le genre qui leur correspond le mieux : portait, micro-trottoir, interview, débat, actualités culturelles, jeu… Ils réfléchissent ensuite aux sujets à aborder dans le cadre du thème « Indignez-vous ! ».

Après des semaines de recherches, d’enregistrements avec les smartphones, de rédaction synthétique et d’entrainement à l’oral, la classe de 2nde5 est accueillie par la Maison de la jeunesse de Clichy-sous-Bois par Hassan Benameur (Référent culture) et Annael Fila-Gassay (Ingénieur son) le 21 décembre 2017. Le temps d’un après-midi, les élèves s’enregistrent au studio tels des animateurs, des journalistes, des présentateurs radio.

Ensuite, Morgane Méneret recueille l’ensemble des travaux afin de réaliser le montage sur le logiciel Audacity pendant les vacances de Noël.

À la rentrée, à l’écoute de leurs émissions, les élèves sont à la fois surpris d’entendre leurs voix mais également très fiers du chemin parcouru. Ils sont même partants pour réaliser une deuxième session de Radio Nobel pour le troisième trimestre. En attendant, le projet continue avec la classe de 2nde4.

Groupe 1 : Nobel’s actualités culturelles, émission culturelle sur le féminisme dans la musique, les films, les dessins animés, les séries et les jeux vidéo.

 

Groupe 2 : La parole libérée, émission de portraits et de témoignages sur le thème de la discrimination.

 

Groupe 3 : Intergénération, émission de société sur l’indignation à travers les réseaux sociaux avec un micro-trottoir et une interview de Monsieur Le Prof.

 

Groupe 4 : Exprime-toi !, émission de débat autour du système éducatif.

 

Groupe 5 : Qui veut gagner des paninis ?, jeu radiophonique.