L’importance de l’éducation artistique et culturelle dans le second degré

cropped-light11.png

Photo prise en 2017 lors de l’atelier photographique Nobel’s Images organisé par Vincent L’Hôpital et Olympe Routis.

L’égalité des chances pour les élèves est une préoccupation essentielle de l’institution scolaire. Elle passe principalement par la démocratisation culturelle. Cette démarche s’organise autour de différentes approches complémentaires : un rapport direct aux œuvres, une approche analytique et cognitive et une pratique effective dans le cadre de séquences ou d’ateliers.

L’éducation artistique et culturelle est décrite par le ministère de l’Éducation nationale comme incontournable pour la réussite scolaire et sociale de chaque élève. Son but est de favoriser une meilleure intégration future dans le milieu professionnel et dans la société. Dans cette optique, l’accent doit être mis sur l’encouragement des pratiques culturelles au sein des établissements scolaires. L’insertion d’enseignements spécifiques dans les programmes, l’encouragement de la pratique artistique et l’incitation à la rencontre avec les artistes sont formalisés de manière officielle par l’État.

Dans l’optique de la rencontre avec les artistes, viennent se poser les enjeux de l’éveil à la curiosité, du prolongement d’un intérêt pour la culture et de l’appréhension du sensible au-delà de l’approche analytique d’une œuvre. Cette communication avec les professionnels de l’art et de la culture créé une autre dimension : elle éveille un intérêt pour la création chez les jeunes. Toucher à un univers autre que celui de l’école efface certaines frontières. Il s’agit d’une aventure humaine et créative qui permet aux élèves de développer leur curiosité et leur esprit critique. Par ailleurs, les artistes sont parfaitement conscients de cette mission éducative qui offre les clés pour la compréhension des différentes formes d’expression. Aussi, l’accès à cette éducation doit passer par le contact avec ceux qui en font l’objet. Après tout, l’art n’est-il pas un des premiers moyens de communication ?

De nombreuses études montrent que l’éducation artistique et culturelle apporte un certain nombre de bienfaits. La communication et l’expression deviennent un enjeu central. Elles concernent tout aussi bien le développement de la sociabilité (dialogue avec les pairs, travail en équipe) que celui de l’estime de soi. C’est une éducation qui ouvre le champ des possibles et change le rapport au monde. Toute implication au projet, si variable soit-elle, a sa propre valeur, parfois contraire au système disciplinaire de l’institution scolaire. En effet, les élèves développent des capacités de recherche et de découverte en articulant plusieurs problématiques autour d’un même sujet. Au-delà même de ces compétences, l’éducation artistique et culturelle permet plus généralement une sensation de bien-être : plaisir immédiat, sensation de réussite et effets thérapeutiques. Elle augmente la capacité réflexive et celle à émettre un avis critique. Cette approche change le caractère de l’évaluation. Elle n’est plus pensée en terme de résultats attendus, mais en privilégiant les conditions qui ont mené vers le processus de création.

L’éducation artistique et culturelle est donc fondamentale pour les élèves, aussi bien pour leur intégration professionnelle et sociale que pour leur développement personnel.

Morgane Méneret

Bibliographie

  • Ministère de l’Éducation nationale, L’éducation artistique et culturelle [en ligne], 2011 [mis à jour en juin 2017]. Disponible sur : http://www.education.gouv.fr/cid20725/l-education-artistique-et-culturelle.html
  • LOCKWOOD, Didier. La transmission, une mission de l’artiste, Beaux Arts Magazine Hors Série, 2009.
  • LAURET, Jean-Marc et COHEN, Olivia-Jeanne. Tout ce qu’apporte l’éducation artistique…, Beaux Arts Magazine Hors-Série, 2009.
  • LORD, Pippa. Le projet « Arts and Education Interface »: Effets sur les élèves et les jeunes, extrait du Symposium européen et international de recherche. Évaluer les effets de l’éducation artistique et culturelle, Paris : Éditions La documentation française, 2008.